EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Oct 172018
 

Organization: COOPI – Cooperazione Internazionale
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 20 Oct 2018

ATTENTION: Le poste est soumis à l’approbation du Bailleur

Contexte

ONG COOPI

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. Depuis 1965, COOPI a réalisé plus de 1600 projets de développement et interventions d’urgence dans 63 pays, employant 55.000 opérateurs locaux et assurant un bénéfice direct à 100 millions de personnes. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l’accès à l’eau, ainsi que le droit à la santé et à l’éducation des communautés les plus pauvres.

COOPI en RDC

Présent en RDC depuis 1977, COOPI a grandement accru le nombre de ses interventions dans le pays, en particulier suite aux conflits des derniers 20 années. À partir du Kivu, où il y a eu la première intervention, les activités de COOPI se sont déplacées dans les régions de conflit, afin de mettre en œuvre des programmes d’urgence à bénéfice des populations déplacées et victimes de la guerre. En raison de l’évolution du contexte général en cours dans certaines provinces du Pays, COOPI s’est aussi engagée dans la gestion de projets pluriannuels afin d’assurer une transition de l’urgence au développement dans divers domaines, et de garantir un développement harmonieux et durable.

COOPI favorise une réponse pertinente aux besoins des populations locales à travers une structure de coordination à Kinshasa et différentes bases dans les provinces.

PROJET

Titre : Food for Peace ; Prise en charge et Prévention de la malnutrition aigüe sévère dans les ZS de Yangala, Luiza, Luambo et Masuika, affectées par la crise humanitaire au Kasaï Central

Bailleur : UNICEF

CONTEXTE ET ENJEUX DU POSTE

Depuis Aout 2016, la Province du Kasai Central est le théâtre des affrontements entre la Milice de Kamuina Nsapu et les forces armées (FARDC) entrainant des mouvements massifs de population. Les conflits de Kasaï ont causé des déplacements internes de population importants, environ 1 million de personnes seraient des déplacés dans la région du Kasaï, et environ 1,9 million de populations sont affectées par cette crise. Depuis Juillet 2017, une accalmie s’est observée avec les retours massifs des populations dans leurs villages d’origine. Ces populations se retrouvent dépourvus des stocks alimentaires et des infrastructures hydro sanitaires. Les besoins humanitaires dans la majorité des secteurs sont grandissants dans cette zone qui n’a jamais connu une telle instabilité. Selon les différentes évaluations en nutrition et SECAL réalisées à 2017, y compris l’IPC 15eme cycle, environ 80% des populations des territoires de Luiza et Kazumba seraient en insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Responsabilité

  • L’administrateur du projet assure la correcte gestion comptable et administrative du projet, dans le respect du contrat et du budget du projet, des procédures COOPI et de celles du bailleur de fonds.
  • Gestion caisse et compte : il assure la correcte gestion des caisses et du compte bancaire du projet, directement ou en contrôlant périodiquement les comptables du projet ;
  • Gestion comptable : il assure la correcte gestion de la comptabilité du projet, le contrôle et l’archivage des documents comptables. Il exerce cette activité en contrôlant les comptables du projet ou directement, en l’absence des comptables ;
  • Gestion administrative : en collaboration avec le chef de projet, il vérifie la correcte gestion administrative du projet (contrats, achats des biens et services, appels d’offre etc.), dans le respect des procédures COOPI et du bailleur de fonds. Il assure le correct archivage des documents administratifs des projets ; il prépare les documents administratifs mensuels à envoyer à la coordination ;
  • Gestion administrative des ressources humaines : il assure la correcte gestion des payements des salaires, taxes et impôts, à travers la gestion directe ou en contrôlant mensuellement les comptables des projets ;
  • Planification et monitorage des dépenses : en collaboration avec le chef de projet et le logisticien, il effectue la planification financière du projet ; il contrôle les dépenses dans le respect du budget prévu ; il fournit les données comptables au chef de projet afin de lui permettre d’effectuer le contrôle et la planification des dépenses et la demande de fonds nécessaires pour le projet ;
  • Modifications de contrats et documentation administrative : il collabore avec le chef de projet dans l’élaboration de modifications contractuelles (y compris le budget) et dans la préparation de tous les documents administratifs nécessaires ;
  • Rapports financiers : en collaboration avec le Coordinateur Administratif et le chef de projet, il prépare les rapports financiers intermédiaires et finaux du projet de sa compétence ;
  • Préparation du budget : sur demande du chef de projet, et en collaboration avec le coordinateur administratif en ce qui concerne les aspects liés à la viabilité financière, il collabore à l’écriture du budget pour des nouveaux projets à présenter ;
  • Gestion du personnel : il programme le travail, il supervise et il collabore à former le personnel comptable/administratif du projet ; il participe, sur demande de son responsable direct, à l’évaluation du personnel ;
  • Il respecte les procédures imposées ;
  • Il remplit toutes tâches éventuelles et supplémentaires qui lui seront confiées par ses responsables directs.

Profil du Candidat

  • Diplôme en sciences économiques ou similaires ;
  • Au moins 3 ans d’expérience dans la gestion économique et financière de projets et dans la comptabilité dans des PVD (expérience de travail en Afrique et / ou dans des contextes de conflit / post-conflit est un atout) ;
  • Expérience dans le rapportage financier ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles et connaissance du paquet Office ;
  • Expérience dans l’utilisation de bases de données comptables ;
  • Excellente capacité de travailler dans des conditions de base et de s’adapter à la vie du terrain ;
  • Excellente capacité organisationnelle ; flexibilité, fort sens de l’initiative et autonomie dans le travail ;
  • Excellente capacité de travailler sous pression ;
  • Excellente capacité de travailler en équipe et par objectifs ; capacité de former les collaborateurs selon les besoins ;
  • Capacité de travailler dans un contexte politique et sécuritaire sensible et complexe et dans un environnement multiculturel ;
  • Excellentes capacités de négociation et communication ;
  • Maîtrise du français, parlé et écrit ;
  • Intérêt et motivation à travailler dans une ONG en respectant ses valeurs et principes.

En raison de la nature du travail et de la complexité de l’environnement dans lequel le poste évolue, on demande à l’expatrié collaboration, adaptation et flexibilité. La révision des tâches et responsabilités sera effectuée après discussion avec le représentant pays COOPI.

ATTENTION: Le poste est soumis à l’approbation du Bailleur

How to apply:

https://coopi.org/en/job-position.html?id=3338&ln=

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
Tell Me About A Time When Old Solutions Didn't Work The interviewer is trying to identify how knowledgeable you are in today'??s work place and what new creative ideas you have to solving problems. You may want to explore new technology or methods within your industry to be prepared for. Twitter-phobes, get tweeting. Stat.
Questions à poser
What have you enjoyed most about working here? This question allows the interviewer to connect with you on a more personal level, sharing his or her feelings. The answer will also give you unique insight into how satisfied people are with their jobs there. If the interviewer is pained to come up with an answer to your question, it’s a big red flag.