EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Jul 132018
 

Organization: Geneva Call
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 30 Jul 2018

  1. Background

L’Appel de Genève est une organisation non-gouvernementale neutre et impartiale qui se consacre à la promotion du respect par les Acteurs Armés Non Etatiques (AANE) du droit humanitaire international dans les conflits armés et dans et autres situations de violence. L’action de l’Appel de Genève se concentre sur l’interdiction des mines antipersonnel, la protection des enfants, l’interdiction de la violence sexuelle et basée sur le genre dans les conflits armés.

Présente en RDC depuis 2014, l’Appel de Genève mène un dialogue constant avec les communautés du Nord Kivu (principalement les territoires de Masisi et de Walikale), ainsi qu’avec 6 AANE, avec pour objectif d’améliorer le respect du DIH par les porteurs d’armes et ainsi, la protection des populations civiles. L’Appel de Genève travaille en étroite collaboration avec deux organisations locales (AHCOPDI et GSYPAD) afin de mener ces activités à bien.

L’Appel de Genève initie actuellement un projet portant sur les risques sécuritaires auxquels les populations civiles du Nord Kivu (axe entre Saké et Kitchanga) sont exposées du fait de la présence d’AANE, et sur l’impact du phénomène sur leur accès aux champs et aux marchés locaux.

Cette approche s’intègre dans un projet plus large, mis en œuvre par Search for Common Ground et Mercy Corps, financé par le Ministère des Affaires Etrangères hollandais, et porte plus généralement sur la stabilisation, à travers un meilleur accès à la terre et le développement des marchés agricoles.

Le projet inclura une phase de conscientisation des communautés sur ces phénomènes et une phase de formation des AANE sur leurs obligations légales relatives aux populations sous leur contrôle. Cependant, avant que cette phase ne soit faisable, l’Appel de Genève devra obtenir une vision plus claire des risques sécuritaires engendrés par les AANE entravant l’accès des populations aux champs et marchés. L’organisation a donc décidé de mener une étude principalement qualitative portant sur l’identification de ces risques, des mesures mises en place par les communautés pour absorber ces risques (stratégies d’adaptation) et sur les effets pervers de ces mécanismes.

L’Appel de Genève est à la recherche d’un consultant à même de mener cette recherche.

  1. Objectifs globaux de la recherche

L’objectif global de la recherche est :

  • D’améliorer la compréhension et d’analyser les risques sécuritaires, liés à la présence des AANE, qui entravent l’accès aux champs et aux marchés pour les populations vivant entre Saké et Kitchanga et Goma et Rutshuru au Nord Kivu.

  • Objectifs spécifiques du diagnostic

  • Recenser la littérature existante sur les risques sécuritaires engendrés par les AANE auxquels les populations de la zone sont confrontées, avec un accent sur les violences sexuelles et basées sur le genre, la taxation, les kidnappings.

  • Définir une méthodologie permettant d’étudier l’impact de ces phénomènes sur l’accès aux champs, les chaines de valeur et plus largement sur le fonctionnement des marchés locaux pour la population civile. Cette méthodologie devra inclure l’échantillonnage (incluant nécessairement les producteurs, marchands et consommateurs), les questionnaires à soumettre aux personnes consultées (questions ouvertes et fermées), la méthodologie d’approche des interlocuteurs (focus groups, entretiens individuels…), l’identification des mécanismes d’adaptation positifs et négatifs, la méthodologie de traitement des données).

  • Procéder à la recherche en elle-même, c’est-à-dire au déploiement de la méthodologie définie par le chercheur.

  • Procéder à la rédaction du rapport de l’étude.

  • Restituer les résultats de l’étude auprès du personnel

  • Interlocuteurs à rencontrer

Goma

  • Les ONG internationales partenaires de l’Appel de Genève dans le cadre de ce projet (Search for Common Ground, Mercy Corps). Cette phase permettra d’ajuster les attentes vis-à-vis de l’étude.

  • L’ensemble des interlocuteurs ONG internationales, nationales, agences onusiennes, susceptibles de livrer des informations utiles.

  • Les interlocuteurs spécialisés dans les questions de sécurité (INSO) ;

  • Les organisations partenaires de l’Appel de Genève.

Axes Saké – Kitchanga, Goma-Rutshuru

  • Les AANE présents dans la zone.

  • Les communautés affectées par la présence des AANE.

  • Groupes de producteurs (particulièrement femmes)

  • Des marchands influents dans les zones d’enquête.

  • Les autorités locales (administrateurs du territoire, chefs de localités).

  • Les autorités religieuses.

  • Les forces de sécurité.

NB : ces points seront discutés avec le Chef de Mission, et l’accès aux acteurs sera négocié par l’Appel de Genève, qui procurera au consultant les outils logistiques nécessaires.

  1. Localisation et durée de la consultance

La durée de la consultance est approximativement de 2.5 mois à raison de 22 jours travaillés répartis comme suit.

  • Lectures initiales et revue documentaire.

  • Définition de la méthodologie en accord avec l’équipe mission.

  • Visite terrain et conduite de l’étude.

  • Traitement des données.

  • Rédaction du rapport.

  • Partage des conclusions et du rapport avec l’équipe de l’Appel de Genève.

  • Reporting et produits attendus

Le reporting devra inclure:

· Un rapport narratif (30 pages max**)** comprenant:

  • Un résumé (1 page);

  • Une description de la méthodologie utilisée (échantillonnage, approches, questions ouvertes, fermées, chiffrables…);

  • Une identification des limites méthodologies et des difficultés rencontrées ;

  • Une description détaillée des risques, étayée par des exemples concrets et récents ;

  • Une description des mécanismes d’adaptation ;

  • Une analyse des aspects positifs et négatifs de ces mécanismes d’adaptation ;

  • Des pistes de réflexions sur les solutions durables

· Annexes

  • La matériel méthodologique utilisé (questionnaires pour focus groups, entretiens individuels);

  • Une liste des communautés, AANE, autorités, représentants communautaires, ou religieux consultés), ainsi qu’une cartographie permettant la localisation.

  • Principes de la recherche

Toutes les activités de l’Appel de Genève sont guidées par le principe de « Ne Pas Nuire ». En outre, l’étude devra viser des objectifs de précision, véracité, indépendance, consentement éclairé et doivent citer leurs sources.

  1. Profil des candidats

Le candidat devra avoir un profil de recherche en sciences sociales, en science politique, en économie, en relations internationales, avec si possible une connaissance du DIH. Le niveau attendu est celui d’un Master si possible en recherche.

Le candidat devra présenter des capacités rédactionnelles principalement en français.

Le candidat devra présenter une expérience préalable en RDC.

Le candidat devra présenter une expérience préalable des contacts avec les AANE.

La connaissance du Swahili/Kinyarwanda est un plus.

  1. Budget

Les candidats devront fournir un budget pour l’accomplissement de la consultance, incluant un cout journalier étendu sur une période de 22 jours.

How to apply:

Les candidats intéressés devraient soumettre les documents suivants avant le 30 juillet 2018:

  • CV qui montre l’expérience pertinente ;

  • Méthodologie du diagnostic ;

  • Un chronogramme de l’étude, incluant la phase préparatoire et la phase de rédaction ;

  • Proposition budgétaire

Les candidatures doivent être envoyées à l’adresse suivante: hr-vacancies@genevacall.org, avec la mention “Recherche fonctionnement des marchés RDC”.

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
Tell Me About A Time When Old Solutions Didn't Work The interviewer is trying to identify how knowledgeable you are in today'??s work place and what new creative ideas you have to solving problems. You may want to explore new technology or methods within your industry to be prepared for. Twitter-phobes, get tweeting. Stat.
Questions à poser
What have you enjoyed most about working here? This question allows the interviewer to connect with you on a more personal level, sharing his or her feelings. The answer will also give you unique insight into how satisfied people are with their jobs there. If the interviewer is pained to come up with an answer to your question, it’s a big red flag.