EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Mar 272018
 

Organization: Cordaid
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 03 Apr 2018

Termes de référence pour le recrutement d’un(e) Consultant(e) international(e) chargé de l’élaboration de la situation de référence du projet pilote de réduction de la vulnérabilité des Adolescents et Jeunes Femmes (AJF) au VIH-SIDA

1. Contexte

Les études réalisées en RDC, dont l’EDS, ont montré que l’existence des inégalités de genre ont un impact sur la vulnérabilité des Adolescents et Jeunes Femmes (AJF) à contracter le VIH-SIDA et la Tuberculose (TB). Ces inégalités affectent l’efficacité de la riposte nationale face à ces deux maladies. Selon les données de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) 2013-2014, c’est entre 25 et 30 ans que la prévalence du VIH-SIDA double chez les femmes. L’adolescence et le début de la vingtaine (particulièrement la période de 15 à 24 ans) est donc une période cruciale pour la prévention du VIH-SIDA par l’information et la sensibilisation, mais aussi par le changement des normes sociales (inégalités hommes-femmes, acceptation des violences basées sur le genre (VBG), normes de masculinité dominante et de féminité soumise) qui créent des vulnérabilités pour les femmes et, souvent, pour les hommes aussi.

Fort de ce qui précède et afin de corriger cet impact négatif au niveau de la cible Adolescents et Jeunes Femmes (AJF), un projet pilote visant à offrir une réponse adéquate et adaptée en luttant contre la vulnérabilité liée aux inégalités de genre a été mis sur pied avec le financement du FM.

Ce projet vise à :

(1) améliorer l’accès des AJF, à des services de santé adaptés ;

(2) améliorer les connaissances des AJF en matière de santé sexuelle et reproductive ainsi qu’en matière de droits humains ;

(3) réduire les VBG en milieu scolaire et professionnel et ce grâce à un meilleur accès à l’information, aux services et au renforcement d’un environnement propice à la santé des AJF.

Afin d’obtenir le changement des normes sociales de genre pour diminuer les VBG et la vulnérabilité au VIH-SIDA au sein des communautés, le projet va utiliser la méthodologie SASA!
Cette approche a été développée par l’ONG ougandaise Raising Voices et permet d’aller au-delà d’un modèle de simple transmission de l’information, d’intégrer les différents niveaux du modèle écologique de lutte contre les violences (individu, relations, communauté, société) et ainsi d’avoir un impact plus durable.
Deux provinces ont été retenues pour ce projet : Kinshasa (3 ZS) et Kasaï Oriental (3 ZS).

Ce projet est placé sous l’ancrage institutionnel du Ministère de la santé au travers de son programme national de lutte contre le SIDA.

Il sera exécuté pour une durée de trois ans par CORDAID avec le financement du Fonds Mondial.

Effets attendus du projet :

A moyen et long terme, le projet souhaite que la vulnérabilité des AJF au VIH-SIDA soit réduite. En effet, cette réduction aura un impact sur la prévalence du VIH-SIDA chez les femmes adultes de sorte que la prévalence globale du VIH-SIDA sera réduite en RDC.

Il s’agira aussi, à moyen et long terme, que l’engagement des AJF à lutter contre le VIH-SIDA/SIDA soit fort et profondément ancré dans les mentalités, de sorte que le recours aux services de santé adaptés soit systématique et sans tabou ni crainte.

A moyen et long terme, le projet veut que le changement de comportement et de normes sociales par rapport aux VBG soit acquis auprès de toute la jeunesse cible et l’ensemble de la population, que cette violence ne soit acceptée dans aucun cas et dénoncée de manière systématique.

Pour ce faire, le projet envisage :

  • d’informer et de sensibiliser les AJF afin qu’ils aient une meilleure connaissance de leurs droits, des modes de préventions et de transmission du VIH-SIDA, de la santé sexuelle de la reproduction et des VBG ;

  • de favoriser le changement des normes sociales, à savoir l’inégalité entre femme et homme, l’acceptation des VSBG, la masculinité dominante, la soumission de la femme,… qui accentuent la vulnérabilité des AJF face au VIH-SIDA ;

  • d’améliorer l’accès à des services de santé adaptés aux AJF.

Etude de base

Pour l’efficience et l’efficacité de la mise en œuvre du projet et l’atteinte des effets attendus, il est important d’obtenir la situation de référence. Elle nous aidera à disposer d’informations précises sur les cibles et sites d’intervention concernées par le projet et de renseigner les indicateurs du projet sur une base périodique permettant ainsi de mesurer et suivre les changements induits par le projet.

Dans cette perspective, CORDAID en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS), est à la recherche d’un(e) Consultant(e) international(e) compétent(e) et expérimenté (e) qui aura pour mission de conduire l’étude d’élaboration de la situation de référence du projet pilote de réduction de la vulnérabilité des AJF au VIH-SIDA et d’élaborer un système de suivi-évaluation pertinent. Il/Elle aura également la charge de prévoir un plan de suivi à mi-parcours et en fin de projet (étude endline). Le/la consultant(e) travaillera en étroite collaboration avec le PNLS qui désignera un point focal pour accompagner le/la Consultant(e) et bénéficier d’un transfert de compétence.

2. Objectifs de l’étude :

L’étude sera structurée autour de deux objectifs principaux, à savoir :

2.1. Elaborer la situation de référence du projet afin de faire ressortir les données de base qui seront évaluées et nous permettront de mesurer les changements induit par le projet

Il s’agira de :

o Analyser la problématique telle que définie dans le contexte et éventuellement proposer de nouveaux indicateurs ou améliorer ceux qui existent afin d’aider le projet à mesurer les progrès vers l’atteinte des résultats ;

o Définir l’échantillonnage pertinent de cette étude pour les zones et aires de santé que le projet va couvrir ;

o Renseigner les indicateurs sur base de données collectées et analysées ;

o Elaborer un rapport qui présente la situation de référence globale du projet incluant les niveaux de référence des indicateurs du projet tels que définis.

Règles à respecter pour les indicateurs :

  • Les indicateurs doivent être définis pour qu’ils soient SMART et désagrégés par sexe, âge et AJF scolarisé ou non ;

  • Il devra y avoir aussi bien des indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

2.2. Concernant la définition du système de suivi-évaluation du projet :

Il s’agira :

o Produire les outils de collecte et de rapportage des activités et des données. Ces outils devront être validés conjointement par l’équipe du projet pour permettre la collecte et le traitement réguliers des indicateurs. Ils seront développés par niveau (AS, ZS, SR) à partir des outils déjà existants dans le pays et en lien avec ceux fournis dans la méthodologie SASA !

· AS : fiche d’accueil, registre, rapport… ;

· ZS : Canevas de rapportage ;

· SR : Canevas de rapportage.

o Elaborer le plan de collecte des indicateurs définis pour la durée totale du projet.

o Produire un rapport qui présentera le plan de suivi des indicateurs. Il inclura notamment, les valeurs de référence des indicateurs, la liste exhaustive des outils produits et utilisés pour la collecte, le traitement et l’analyse des données. Il devra notamment inclure pour chaque indicateur : la fréquence de collecte, la source de collecte, les responsables de la collecte, le moyen de vérification.

o Réaliser deux ateliers (un à Kinshasa et un à Mbuji-Mayi) de restitution et de discussions des résultats de l’étude en impliquant les partenaires importants du projet pilote.

o Rédiger un rapport d’étude final intégrant les recommandations de la restitution, présenter.

3. Tâches et fonctions assignées aux consultants :

En étroite collaboration avec le point focal désigné par le PNLS et la Consultante/Chef de projet, le/la Consultant(e) travaillera sous l’autorité générale du Coordonnateur du projet VIH-SIDA/TB de CORDAID et sous la supervision technique du Coordonnateur du suivi et évaluation de CORDAID au sein des programmes VIH-SIDA/TB du FM.

Tous rendront compte de l’évolution au comité de pilotage et lors de réunions techniques organisées chaque mois autour du PNLS.

Vue la dimension genre du projet, l’ensemble des données collectées ainsi que les analyses réalisées devront désagrégés par sexe, âge et AJF scolarisés ou non, afin de bien comprendre comment les adolescents (jeunes garçons et filles) et jeunes femmes pourront être différemment (ou non) affectés par les interventions du projet.

Les tâches du/de la Consultant(e) devront couvrir les aspects suivants:

Concernant l’élaboration de la situation de référence du projet:

  • Procéder à une revue documentaire en consultant les données disponibles au niveau de SANRU, CORDAID, du PNLS et ailleurs. (rapport de l’état des lieux, rapport de la baseline SASA !, documents stratégiques du PNLS, rapport all in, méthodologie SASA !,…) ;

  • Effectuer des missions de terrain dans les zones de santé du projet afin de collecter les données nécessaires pour renseigner les indicateurs du projet;

  • Procéder à l’analyse des données en présentant les différences constatées pour les adolescents (jeunes garçons et filles) et jeunes femmes… ;

  • Analyser le contexte ainsi que la perception des AJF face aux soins de santé qui leurs sont proposés (sont-ils adaptés ? accessible ? Equitable ?) ;

  • Evaluer la connaissance des adolescents et jeunes femmes sur la prévention (état sérologique, utilisation du préservatif, connaissance des modes de transmission) au VIH-SIDA et aux VSBG dans les zones de santé ciblées par le projet ;

  • Evaluer la connaissance des AJF sur la santé sexuelle de la reproduction, la planification familiale, leurs droits face aux violences et les mécanismes de dénonciation ;

  • Evaluer les connaissances des AJF et de l’ensemble de la communauté sur les notions d’égalité de genre, de violences faites à la femme, les notions de pouvoir… ;

  • Evaluer le taux de violences basées sur le genre en milieu scolaire et le taux de dénonciation de ces cas ;

  • Faire une cartographie des sites de prise en charge dans les zones couvertes par ce projet ;

  • Saisir les données collectées auprès des cibles ;

  • Nettoyer la base de données (c’est une obligation de disposer d’une base des données clean, sans missing, erreurs, etc) ;

  • Réaliser l’analyse des données (de préférence en SPSS for Windows) ;

  • Révision du draft du cadre de performance du projet et finalisation.

4. Méthodologie de l’étude :

La situation de référence dans les zones d’intervention du projet pilote doit émaner des populations elles-mêmes. C’est pour cette raison qu’une approche participative devra être utilisée dans le cadre de l’étude menée, cela va permettre aux groupes cibles de s’exprimer eux-mêmes sur le niveau des services de santé, de connaissance en matière de lutte contre le VIH-SIDA et de prévention des violences sexuelles basées sur le genre et éventuellement de proposer les améliorations idoines.

Afin d’intégrer les différents points de vue, les enquêtes seront menées aux différents niveaux de mise en œuvre du projet, notamment le niveau des communautés, des formations sanitaires, des écoles, des associations de jeunes, des autorités politico-administratives, des leaders coutumiers, des comités de parents et des milieux professionnels.

Le/la Consultant(e) devra nous proposer un protocole d’étude solide dans lequel il fera ressortir la collaboration et le transfert de compétences au PNLS et qui permettra de garantir la fiabilité de l’étude et de faire ressortir les contradictions, le cas échéant. Ce protocole devra être validé au niveau du comité de pilotage avant son approbation par le comité éthique de l’Université de Kinshasa.

Zone d’enquête et critères de sélection :

Les zones d’intervention du projet sont les 6 zones de santé suivantes: Diulu, Kansele, Nzaba, Kitambo, Kalamu 1, et Makala situées dans les provinces du Kasaï Oriental et de Kinshasa avec un focus sur les aires de santé suivantes : Kimbangu, Kauka 1, Matonge3, Kauka2, Matonge1, Mfidi, Selo, Ntampa, Malala, Itimbiri et Kilimani pour Kinshasa et Butoka, Bupuekele, Nkashama, Idiofa, Brigade, Kambi, Odia David, Cibangu Biayi, Kadima Diba, Jérôme, Du Marché, Zimbabwe et Tudikolela pour le Kasaï Oriental. Les points à visiter seront fixés après discussion avec l’équipe de projet.

5. Les résultats attendus de l’étude (livrables) :

1) Un rapport présentant la situation de référence du projet et comprenant:

o Les éléments d’analyse de la problématique telle que définie dans le contexte ;

o La synthèse des éléments collectés ;

o Les valeurs de référence pour les indicateurs du projet ainsi que celles des nouveaux indicateurs proposés et les valeurs de référence de ceux-ci ainsi que ceux du projet ;

o La cartographie des interventions.

2) Un rapport présentant le système de suivi et évaluation du projet et comprenant :

o la liste des indicateurs, la fréquence de collecte, de rapportage,…

o le plan de suivi et de collecte des indicateurs, incluant les outils nécessaires à la collecte et le traitement des données.

3) Deux ateliers de restitution et de discussions des résultats de l’étude impliquant les partenaires du projet pilote et les partenaires de mise en œuvre sera organisé afin d’apporter un avis critique externe sur les résultats de l’étude qui constituera le point de départ du projet.

4) Un rapport d’étude final validé intégrant les recommandations de la restitution sera présenté et diffusé auprès des structures concernées.

6. Durée et localisation :

L’étude s’étendra sur une durée maximale de 45 jours y compris la phase préparatoire, la phase de collecte des données sur le terrain, de traitement et d’analyse des données et celle du rapportage et restitution.

Le processus débutera par une séance de travail avec les partenaires de mise en œuvre du projet pour se rassurer de la meilleure compréhension des termes de références, et harmoniser les vues.

Un calendrier précis des déplacements devra être élaboré en collaboration avec les antennes.

7. Qualifications :

Le/la Consultant(e) devra :

a) Etre titulaire d’un Master en santé publique, en sociologie (du développement), en anthropologie sciences sociales, ou dans tout autre domaine pertinent ;

b) Une maîtrise des logiciels d’analyse des données tels que : SPSS, EPIDATA ou EPI INFO, STATA ou des systèmes gestion de base des données (tel que ACCESS);

c) Une maitrise éprouvée dans les analyses factorielles, les analyses de variance (ANOVA ou UNIANOVA), la régression logistique multiple, etc. car cela serait un atout majeur ;

d) Une expérience d’au moins 5 ans dans la collecte des données quantitatives auprès des adolescents et jeunes femmes ;

e) Une expérience dans la collecte des données quantitatives et qualitatives ;

f) Une expérience dans la définition d’indicateurs de performance, de progrès, d’effet et d’impact tant qualitatifs que quantitatifs

g) Une expérience dans la réalisation des échantillonnages aléatoires ;

h) Une aptitude à produire des manuels de collecte de données pour les superviseurs de terrain et les enquêteurs ;

i) Capacité d’organiser et d’assurer une collecte de données de haute qualité basée sur une approche méthodologique rigoureuse et qui respecte scrupuleusement le protocole de recherche élaboré et les principes d’éthique ;

j) Une expérience en matière de recrutement et formation des enquêteurs ;

k) Capable de respecter le délai pour la réalisation des études et la soumission de rapports de qualité ;

l) Maîtrise indispensable de la langue française tant à l’écrit qu’à l’oral. La connaissance de la langue locale de la zone d’intervention (lingala et tshiluba) est un atout.

8. Procédure de soumission d’une candidature

Les candidatures sont adressées exclusivement au Directeur Pays par voie électronique à l’adresse suivante : job.cordaidrdc@cordaid.org, avec en titre la mention : Consultant**(e)** international(e) chargé(e) de l’élaboration de la situation de référence du projet pilote de réduction de la vulnérabilité des Adolescents et Jeunes Femmes (AJF) au VIH-SIDA.**

§ Envoyez uniquement la lettre de motivation qui explique votre intérêt et illustre brièvement comment vous répondez aux critères décrits ci-dessus (sur base de votre expérience et le CV à jour, ainsi que les noms et les coordonnées (e-mail, adresse, numéro de téléphone) de trois personnes de référence.

§ La *taille du dossier doit être inférieure à 3 Mégabits).*

§ Les autres éléments du dossier pourront être fournis par les candidats présélectionnés, à la demande de CORDAID. La non fourniture de ces documents peut entrainer l’arrêt du recrutement ou du contrat.

La clôture de dépôt des candidatures est fixée au 3 avril 2018.. Les candidatures reçues après ce délai ne seront pas prises en compte. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés par mail ou par téléphone.

Les autres éléments du dossier sont les suivants :

1) Une copie de la carte d’identité ou du passeport ;

2) Copies certifiées des diplômes ;

3) Certificats /Attestations des services rendus ;

4) Attestation d’aptitude physique ;

5) Trois personnes de référence professionnelle (noms, téléphones, adresses complètes).

Pour les candidats présélectionnés, la procédure de sélection inclut le test écrit, une interview et la prise de contact avec vos références. Les candidatures feminines sont fortement encouragées.

How to apply:

Les candidatures sont adressées exclusivement au Directeur Pays par voie électronique à l’adresse suivante : job.cordaidrdc@cordaid.org, avec en titre la mention : Consultant**(e)** international(e) chargé(e) de l’élaboration de la situation de référence du projet pilote de réduction de la vulnérabilité des Adolescents et Jeunes Femmes (AJF) au VIH-SIDA.**

§ Envoyez uniquement la lettre de motivation qui explique votre intérêt et illustre brièvement comment vous répondez aux critères décrits ci-dessus (sur base de votre expérience et le CV à jour, ainsi que les noms et les coordonnées (e-mail, adresse, numéro de téléphone) de trois personnes de référence.

§ La *taille du dossier doit être inférieure à 3 Mégabits).*

§ Les autres éléments du dossier pourront être fournis par les candidats présélectionnés, à la demande de CORDAID. La non fourniture de ces documents peut entrainer l’arrêt du recrutement ou du contrat.

La clôture de dépôt des candidatures est fixée au 3 avril 2018.. Les candidatures reçues après ce délai ne seront pas prises en compte. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés par mail ou par téléphone.

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
Tell Me About A Time When Old Solutions Didn't Work The interviewer is trying to identify how knowledgeable you are in today'??s work place and what new creative ideas you have to solving problems. You may want to explore new technology or methods within your industry to be prepared for. Twitter-phobes, get tweeting. Stat.
Questions à poser
What have you enjoyed most about working here? This question allows the interviewer to connect with you on a more personal level, sharing his or her feelings. The answer will also give you unique insight into how satisfied people are with their jobs there. If the interviewer is pained to come up with an answer to your question, it’s a big red flag.