EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Mar 132018
 

Organization: COOPI – Cooperazione Internazionale
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 19 Mar 2018

COOPI en RDC

La première intervention de COOPI en République Démocratique du Congo (ex-Zaïre) remonte aux années 70, et l’action s’est principalement située dans le Kivu pendant nombreuses années. Suite aux changements de la situation dans le Pays et aux problèmes surgis, les activités de COOPI se sont déplacées dans les régions de conflit, afin de mettre en œuvre des programmes d’urgence à bénéfice des populations déplacées et victimes de la guerre. En raison de l’évolution du contexte général en cours dans certaines provinces du Pays, COOPI s’est aussi engagée dans la gestion de projets pluriannuels afin d’assurer une transition de l’urgence au développement dans divers domaines, et de garantir un développement harmonieux et durable.

PROJET

Titre : « Appui intersectoriel pour la Paix et la Résilience des communautés vulnérables du Nord Lukuga dans le Territoire de Nyunzu»

Bailleur : Pooled Fund – Fond Commun Humanitaire

CONTEXTE ET ENJEUX DU POSTE

Le projet « Appui intersectoriel pour la Paix et la Résilience des communautés vulnérables du Nord Lukuga dans le Territoire de Nyunzu» est un projet multisectoriel de résilience communautaire dans les domaines de la Santé-Nutrition-SECAL-Protection. Le projet permettra de renforcer la résilience des communautés pour la prévention et la réponse à la crise humanitaire au Nord Lukuga, territoire de Nyunzu.

L’action du projet permettra de :

  • améliorer les conditions de vie des populations affectées par les conflits intercommunautaires,
  • prévenir et protéger les risques de violations de droits humains et consolider les liens intercommunautaires,
  • réduire la surmortalité et surmobidité de la malnutrition des populations affectées l’épidémie de rougeole et les conflits intercommunautaires.

L’action du projet sera concentrée aux activités suivantes :

  • appuyer les microprojets communautaires et individuels d’AGR pour diversifier les moyens de subsistance,
  • appuyer les structures des services de base pour faciliter l’accès aux soins de santé et aux soutiens psychologiques,
  • renforcer la capacité des communautés bénéficiaires à travers les organisations et/ou associations locales en Santé, Nutrition et Protection pour la prévention contre les maladies, y compris la malnutrition et les incidents des SGBV .

Secteurs d’Activités: Santé, Nutrition, SECAL, Protection

ORGANIGRAMME :

Responsable hiérarchique: Chef de Mission
Sous sa responsabilité : Staff du projet

Responsabilités générales

Il est responsable de l’exécution du projet, en termes techniques et économiques/financiers et de gestion des ressources sur place, dans le respect des procédures de COOPI et du bailleur de fonds.
Il s’assure de l’obtention des résultats prévus par le projet, en accord avec le budget approuvé.

Responsabilités spécifiques

Gestion du projet

  • Il planifie et met en œuvre les activités du projet ; il assure le respect de la planification de la mise en œuvre (cadre logique, chronogramme, délais, atteinte de résultats) ;
  • Il prépare l’outil de suivi pour le projet ; il met en place les fiches de récolte des informations sur le terrain ; il supervise la rédaction des statistiques du projet ;
  • Il descend périodiquement sur le terrain pour la supervision des activités ;
  • Il envoie un rapport mensuel des activités à la coordination provinciale et nationale, conjointement à l’outil de suivi, Merlino, plan d’achat et prévisionnel de dépenses ;
  • Il rédige les rapports narratifs prévus par le projet et les rapports internes de l’organisation ;
  • Avec l’approbation du Chef de Mission, il est responsable de la préparation de toute la correspondance formelle et des demandes de modification du contrat du projet qu’il gère (p. ex. modification du budget) ;
  • Il garde les relations et les contacts avec les partenaires techniques du projet ;
  • Il gère le personnel engagé dans le projet, y compris des éventuels expatriés ; il coordonne et contrôle le travail de tout le staff dans le respect des procédures de sécurité de l’organisation ; il est responsable de la formation initiale et continue du personnel local qu’il gère ;
  • Il évalue le personnel local, et il participe à l’évaluation du personnel sur demande de son référent ;
  • Il sélectionne le personnel local à employer dans le projet, en accord avec le responsable provincial, le coordinateur national des programmes et le Chef de Mission, et en respectant les lois du pays et le règlement COOPI dans le pays ;
  • En concertation avec le responsable provincial, il participe aux réunions de cluster des secteurs du projet ;
  • Sur demande du référent direct, il participe à l’élaboration de nouvelles propositions de projet, en collaboration avec le personnel du projet ;
  • En collaboration avec l’administration, il est garant du respect du ROI COOPI et du Code du Travail en RDC par les staffs du projet ;
  • Il accomplit toute tâche additionnelle demandée par le Chef de Mission.

Responsabilités administratives et financières

  • En collaboration avec l’administrateur de projet et le logisticien, il planifie les dépenses à effectuer ; il contrôle périodiquement les dépenses effectuées, il supervise la comptabilité et la gestion de la caisse et des comptes du projet ;
  • En collaboration avec l’administrateur de projet, et en se coordonnant avec l’administrateur de coordination et le logisticien, il prépare le plan achat ;
  • Il s’assure du respect des procédures de l’organisation et du bailleur de fonds dans la gestion des achats des biens et services ;
  • Il concourt à la rédaction des rapports financiers du projet.

Responsabilités logistiques

  • Il collabore avec la logistique pour assurer la bonne gestion et la correcte utilisation des biens du projet (engins roulants, de communication etc.) ;
  • Il est le responsable du respect des procédures d’achat du projet, en collaboration avec la logistique ;
  • Il assure la correcte gestion des stocks et des inventaires des biens achetés et/ou affectés au projet, en collaboration avec la logistique ;
  • Il gère les achats et les stocks des médicaments, en suivant les procédures établies par COOPI en RDC ;
  • Il respecte les procédures sécuritaires des staffs du projet relatives aux procédures COOPI.

Moyens et Instruments

Le chef de projet aura à sa disposition les équipements logistiques de COOPI, en accord avec les procédures COOPI de prise en charge et utilisations des équipements.

Localisation

Le chef de projet sera basé à Nyunzu, territoire du Tanganyika. Des déplacements auront lieu à Kalémie, selon les nécessités prévues du moment.

Profil du Candidat (Formation, Expérience, Compétences, Attitudes)

  • Diplôme en disciplines liées à un ou plus secteurs du projet ;
  • Au moins 3 ans d’expérience dans les interventions humanitaires et dans la gestion de projets (expérience de travail en Afrique et / ou en RDC et / ou dans des contextes de conflit / post-conflit est un atout) ;
  • Excellente capacité de travailler en équipe et par objectifs ; capacité de former les collaborateurs selon les besoins ;
  • Excellente capacité organisationnelle ; flexibilité, fort sens de l’initiative et autonomie dans le travail ;
  • Excellente capacité de travailler sous pression ;
  • Capacité de travailler dans un contexte politique et sécuritaire sensible et complexe et dans un environnement multiculturel ;
  • Excellentes capacités de négociation et communication ;
  • Maîtrise du français, parlé et écrit ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles et connaissance du paquet Office ;
  • Intérêt et motivation à travailler dans une ONG en en respectant ses valeurs et principes.

How to apply:

https://www.coopi.org/it/posizione-lavorativa.html?id=3048&ln=

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
“What are your strengths and weaknesses?” It’s easy to talk about your strengths; you’re detail oriented, hard working, a team player, etc.–but it’s also easy to get tripped up when discussing your weaknesses, Teach says. Never talk about a real weakness unless it’s something you’ve defeated. “Many hiring managers are hip to the overused responses, such as, ‘Well, my biggest weakness is that I work too hard so I need try to take it easy once in a while.’ The best answer is to discuss a weakness that you’ve turned around, such as, you used to come in late to work a lot but after your supervisor explained why it was necessary for you to come in on time, you were never late again.”
Questions à poser
What have you enjoyed most about working here? This question allows the interviewer to connect with you on a more personal level, sharing his or her feelings. The answer will also give you unique insight into how satisfied people are with their jobs there. If the interviewer is pained to come up with an answer to your question, it’s a big red flag.