EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Nov 212017
 

Organization: UN Children’s Fund
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 28 Nov 2017

  • CONTEXTE ET JUSTIFICATION
  • La malnutrition demeure un problème majeur de santé publique au sein des groupes vulnérables en RDC, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes en particulier. La dernière Enquête Démographique et de Santé (EDS 2013-2014) a révélé que la prévalence de l’émaciation au sein des enfants âgés de 6 – 59 mois est de l’ordre de 8%. Lorsqu’on ajoute le nombre d’enfants qui sont le siège des œdèmes bilatérales, il est estimé que chaque année, en RDC, environ 1.5 millions d’enfants souffrent de la malnutrition aigüe sévère.

    Dans les cinq provinces du Kasaï, plus de 350 00 enfants de moins de cinq ans sont estimés souffrir de malnutrition aiguë sévère (MAS). La cible actuelle de 2017 du Plan de Réponse Humanitaire est de 106 677 cas de MAS. L’appui de l’UNICEF dans le secteur de la nutrition dans les provinces du Kasaï est assuré à travers des activités d’appui à la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère (PCIMA), de l’alimentation nourrisson du jeune enfant (ANJE) au niveau consultation préscolaire et communautaire, et la supplémentation en Vitamine A.

    Depuis la fin du 2016, la situation nutritionnelle dans les provinces s’empire progressivement. Bien qu’il n’y ait pas de mise à jour sur la prevalence de lamalnutrition aiguë globale (MAG) et la malnutrition aiguë severe (MAS) , les données de Surveillance Nutritionnelle, Sécurité Alimentaire, et Alerte Précoce (SNSAP) montre une augmentation du nombre de zones de santé dans l’alerte nutritionnelle. La situation de la sécurité alimentaire s’aggrave également dans le pays (une augmentation d’environ 30% du nombre de personnes touchées par l’insécurité alimentaire) et dans les Kasaï, la plupart des territoires sont en phase 3 (crise alimentaire aiguë) et 6 territoires sont en phase 4 (urgence alimentaire).

    En vue d’obtenir des informations pour confirmer la situation de la crise nutritionnelle aux Kasaï, le poste sera responsable pour la coordination et mise en œuvre de cinq (5) enquêtes territoriales. Les dernières enquêtes territoriales ont été faitesAnnex 1 Liste de taches spécifiques attendus- Consultance SMART RDC.docx en 2009.

    OBJECTIF GENERAL

    L’objectif général de ces enquêtes est d’évaluer 1) la mortalité totale et infantile et 2) la situation nutritionnelle des enfants âgés de 0 à 59 mois dans cinq (5) territoires dans le provinces du Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru.

    OBJECTIF SPECIFIQUES:

    De manière spécifique, il s’agira dans chacun des 5 territoires de :

  • Déterminer la prévalence de différentes formes de malnutrition des enfants de moins de 5 ans (malnutrition aigüe, insuffisance pondéral et retard de croissance) par la mesure de l’âge, du poids, de la taille, du périmètre brachial et de la recherche d’œdèmes
  • Estimer le taux de mortalité pour l’ensemble de la population et chez les enfants de moins de 5 ans avec une période de rappel de 90 jours
  • Evaluer les pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant chez les enfants de 0 à 23 mois
  • Évaluer la couverture vaccinale contre la rougeole pour les enfants de 9 à 59 mois, la supplémentation en vitamine A (enfant de 6 à 59 mois) et du déparasitage des enfants de 12 à 59 mois
  • TACHES DU CONSULTANT

    Le Consultant travaillera sous la supervision de la Senior Nutrition Specialist, du programme Santé et Nutrition. La mission du Consultant consistera à organiser et mettre en œuvre en collaboration avec le PRONANUT national et au niveau des provinces, cinq (5) enquêtes nutritionnelles et de mortalité selon le protocole SMART au niveau de 5 territoires dans les provinces de l’ancien Kasaï Oriental et Kasaï Occidental. Une étroite collaboration avec l’équipe nutrition et les Chefs de Bureau de Tshikapa, Kananga, et Mbuji Mayi sera essentielle pour le succès de l’enquête.

    Les principales tâches du consultant incluent la planification, la collecte de données de qualité sur le terrain, la saisie et le traitement des données, l’analyse de données, l’assurance qualité de A à Z et l’élaboration du rapport préliminaire et final.

    Les taches spécifiques sont détaillées en Annexe 1.

    RESULTAT ATTENDUS

  • Un protocole d’enquête nutritionnelle prenant en compte les objectifs de l’enquête et la méthodologie d’échantillonnage est développéen collaboration avec le PRONANUT et l’INS;
  • Un chronogramme de l’organisation de l’enquête est disponible;
  • Une équipe est constituée et ses capacités sont renforcées pour mener une évaluation de l’état nutritionnel des enfants selon la méthodologie SMART;
  • La collecte et l’analyse des données sont réalisées ainsi que la double saisie des données;
  • Un rapport préliminaire qui présente:
  • La prévalence de la malnutrition aigüe, chronique et de l’insuffisance pondérale (modérée et sévère) parmi les enfants de 0 à 59 mois est connue;
  • La mortalité rétrospective pour l’ensemble de la population enquêtée ainsi que pour les enfants de moins de 5 ans est connue (les causes de décès sont également connues);
  • Le niveau de couverture de la supplémentation en vitamine A chez les enfants âgés de 6 à 59 mois dans les 6 derniers mois dans chaque dans chaque territoire;
  • Le niveau de couverture du déparasitage chez les enfants âgés de 12 à 59 mois pendant les 6 derniers mois, dans chaque territoire;
  • Les pratiques d’alimentation du nourrisson et des jeunes enfants 0-23 mois sont connues.
  • Les résultats de l’enquête sont, validés par le comité national et aussi connus et partagés avec l’ensemble des acteurs clefs;
  • La base de données apurée de l’enquête est disponible et remise comme propriété de l’UNICEF;
  • Un rapport d’enquête est disponible avec tous les aspects de vérification de la qualité des enquêtes.
  • METHODOLOGIE DE TRAVAIL

    La méthodologie de travail sera définie avec la Senior Nutrition Specialist et le PRONANUT. Pour les aspects techniques, le consultant devra associer les techniciens d’UNICEF et PRONANUT.

    PROFIL DU CONSULTANT

  • Formation universitaire (jusqu’au niveau Master) en sciences sociales, santé publique, nutrition ou tout autre domaine équivalent;
  • Au moins cinq années d’expérience des enquêtes SMART;
  • Bonne capacité de rédaction de rapports d’études, d’évaluations et/ou d’enquêtes;
  • Bonne connaissance de la problématique de la malnutrition;
  • Bonne maitrise de l’outil informatique;
  • Compétences linguistiques en français.
  • DUREE DU TRAVAIL

    20 semaines

    REMUNERATION

    Le Consultant recevra une rémunération équivalente au niveau P-3, frais de vie et voyage conformément aux règlements de l’UNICEF.

    CONDITIONS DE TRAVAIL

  • Le Consultant travaillera dans le bureau de l’UNICEF et se rendra sur le terrain (sur la base du plan de travail convenu avec le superviseur et le comité de pilotage);
  • Le Consultant devra accomplir toutes les formalités administratives requises par l`UNICEF;
  • Le Consultant devra avoir son propre Laptop;
  • Le comité de pilotage assurera la disponibilité des prérequis (matériels anthropométriques, rapport d’enquête référentielle, supports de collecte de données, ….etc.).
  • How to apply:

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=508915

    cliquez ici pour les détails et appliquer

    OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

    ENTRETIEN D'EMBAUCHE
    Questions Typiques
    “Why are you leaving your current job?” Hiring managers want to know your motivation for wanting to leave your current job. Are you an opportunist just looking for more money or are you looking for a job that you hope will turn into a career? If you’re leaving because you don’t like your boss, don’t talk negatively about your boss–just say you have different work philosophies, Teach says. If the work was boring to you, just mention that you’re looking for a more challenging position. “Discuss the positives that came out of your most recent job and focus on why you think this new position is ideal for you and why you’ll be a great fit for their company.” If you’ve already left your previous job (or you were fired), Sutton Fell suggests the following: If you got fired: Do not trash your last boss or company. Tell them that you were unfortunately let go, that you understand their reasoning and you’ve recognized areas that you need to improve in, and then tell them how you will be a better employee because of it. If you got laid off: Again, do not trash your last boss or company. Tell them that you were let go, and that you understand the circumstances behind their decision; that you are committed to your future and not dwelling on the past; and that you are ready to apply everything that you learned in your last role to a new company. If you quit: Do not go into details about your unhappiness or dissatisfaction. Instead, tell them that while you valued the experience and education that you received, you felt that the time had come to seek out a new opportunity, to expand your skills and knowledge, and to find a company with which you could grow.
    Questions à poser
    Do you have any hesitations about my qualifications? I love this question because it’s gutsy. Also, you’ll show that you’re confident in your skills and abilities.