EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Aug 242017
 

Organization: UN Children’s Fund
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 04 Sep 2017

TDR PEAR+III Community analysis P4_final.doc

Contexte

Le programme PEAR+ (Participatory Empowering community-based Approaches to Resilence) est un programme de l’UNICEF qui vise à améliorer la résilience des communautés en créant un environnement favorable pour le développement humain et la réalisation des droits des enfants dans un contexte de conflit chronique et/ou dans une situation post-conflit. PEAR+III veut atteindre les objectifs suivants :

  • Une couverture efficace des principaux services sociaux de base dans les villages d’intervention.
  • Le renforcement des capacités des communautés à gérer les risques liés aux conflits.
  • Objectifs du poste et responsabilités

    L’analyse genre des dynamiques communautaires devrait identifier les goulots d’étranglement existants, les défis et les opportunités que le programme devra prendre en compte afin de s’appuyer sur les mécanismes existants de résilience communautaire. Les considérations de genre devraient être intégrées dans la recherche et l’analyse de chaque composante de l’étude. La recherche documentaire devrait éclairer l’élaboration de la méthodologie, en veillant à ce que la collecte des données soit effectuée de manière à éviter les efforts dédoublés et à retirer les fondements solides de la recherche et de l’analyse disponibles.

    Il est prévu que l’analyse définit une base de référence pour certains indicateurs de programme, en particulier ceux qui concernent les dynamiques communautaires. Il devrait aussi sortir des recommandations concrètes pour mettre en place une stratégie de transformation sociale pour des dynamiques de genre plus équitable.

    De façon spécifique, l’analyse genre des dynamiques communautaires dans les ZS de Rwanguba, Nyakunde and Komanda devra se focaliser sur les composantes suivantes, tout en restant centrée sur les enfants et un perspectif genre:

  • Une analyse des risques et vulnérabilités spécifique à la zone;
  • Une analyse des dynamiques de pouvoir;
  • Une analyse de conflit dans les zones d’intervention;
  • Une analyse des dynamiques du genre, à la fois au sein de la communauté et du foyer;
  • Une analyse des dynamiques autour de la couverture des services sociaux,en plus en relation avec la capacité des ménages à protéger les enfants et assurer l’accès d’enfants aux services sociaux de base;
  • Une analyse des mécanismes de résilience existants dans les ménages et dans les communautés dans la zone;
  • Une analyse des structures et organes de la société civile;
  • Une présentation détaillée des initiatives locales ou appuyées, passées et/ou en cours dans les ZS de Rwanguba, Nyakunde and Komanda qui présente des opportunités de synergie avec les objectifs du programme PEAR+, mentionné ci-dessus.

    NB– Les dynamiques, rôles et relations de genre doivent être considérés comme un thème transversal et primordial tout au long de la recherche et de l’analyse. L’analyse doit aller au-delà d’une approche dichotomique de victime et acteur, et mettre une lumière sur les normes de genre existants et les rapports entre partie prenantes de tous genres, groupes, sexes (stakeholder analysis/vulernability capacity analysis (VCA)) afin d’identifier des défis et opportunités liés à ceux même à intégrer et/ou considérer tout au long du programme. En tant que tel, en plus de sa propre section, le genre doit être considéré et présenté dans chaque section du rapport.

    Le consultant doit être en mesure de mettre en œuvre un processus de collecte de données qui est inclusif et sensible aux normes de genre et à la participation des femmes et filles. Le consultant doit également assurer que les voix des hommes et des garçons par rapport aux enjeux liés au genre, violences sexuelles entre autres enjeux typiquement pris comme des enjeux féminins, sont aussi pris en considération.

    NB– Si des analyses de qualité et à jour existent déjà pour des composantes / zones spécifiques de l’analyse, le consultant doit fournir un aperçu des résultats ou les actualiser si nécessaire et annexer le document plutôt qu’une duplication des efforts.

    Il est également important de noter que les secteurs d’intervention du programme (santé, WASH, éducation, protection et communication pour développement (C4D)) devraient cadrer les composants de l’analyse.

    Méthodologie et approche technique

    La recherche doit privilégier une approche mixte: principalement qualitative, mais avec une considération quantitative ou jugée nécessaire, en veillant à ce que les données soient désagrégées selon le sexe, les groupes d’âge et socio-économique, etc.

    Pour atteindre les objectifs de ces termes de référence, il est attendu que les cinq sous-produits ci-dessous soient pris en compte dans le plan de travail et proposition (méthodologique et financière) des soumissionnaires:

  • Recherche documentaire;
  • Développement d’une méthodologie participative avec outils;
  • Collecte des données qualitatives et quantitatives/informations;
  • Analyse compréhensive de données et informations, avec présentation de résultats initiaux (pendant la mission en RDC);
  • Validation d’un rapport final.
  • Superviseur

    Le consultant travaillera sous la supervision directe du Spécialiste d’Urgence-Transition, et sous la direction générale du Coordinateur zone Est, Chef de Bureau Goma (CBZE).

    Taches spécifiques et résultats attendus

    Taches

    Sous-produit

    Echéance

    Étape 1: Préparatoire

  • Recherche documentaire
  • Développement d’une méthodologie d’analyse
  • Produit 1 et 2

    5 jours recherche documentaire

    5 jours pour développer la méthodologie d’analyse

    Étape 2: Missionau RDC

  • Organiser des interviews avec l’UNICEF, les partenaires du programme, les autorités, prestataires de service, etc ainsi que les Partenaires Techniques et Financiers
  • Conduire de la recherche dans les 3 zones de santé cibles.
  • Présentation des résultats initiaux
  • Produit 3 et 4

    20 jours

    Étape 3: Production du rapport final

  • Production d’un draft pour revu par UNICEF
  • Intégration des commentaires de l’UNICEF, validation du rapport final
  • Produit 5

    7 jours

    Composantes de l’analyse
    Analyse des risques et vulnérabilités

    Cette section devrait utiliser une méthodologie participative pour identifier et comprendre les risques et vulnérabilités[1] de la communauté de l’étude. Ceci peut être complété par une recherche documentaire et une collecte de données quantitatives, jugées nécessaires par le chercheur principal. L’objectif est de cartographier les risques pour les populations des villages des ZS de Rwanguba, Nyakunde and Komanda: comprendre les causes et effets liants les différents risques et facteurs de stress ; analyser la sévérité des risques principaux ; souligner les risques et facteurs de choc, y compris environnemental.

    Une analyse des dynamiques de pouvoir

    Un exercice de cartographie des acteurs et dynamiques de pouvoir dans la zone, cette section devrait explorer la dynamique de pouvoir intra et intercommunautaire, les relations entre les pouvoirs coutumiers et les pouvoirs de l’État, tout en identifiant les spoilers et les agents de la paix (niveau local, territorial, provincial, national) qui pouvant influencer (dans une manière positive ou négative) le programme. Il s’agira aussi de comprendre comment les mouvements de population ont pu influencer les dynamiques de pouvoir, d’identifier les marginalisés parmi d’autres possibilités.

    Une analyse de conflit

    Cette section présente une analyse des causes profondes de conflits dans la zone sélectionnée, présentée dans la cadre (ou avec considération) des 4 dynamiques de causes profondes de conflits que l’I4S veut résoudre qui sont :

  • Dilemmes sécuritaires;
  • Mobilisation autour de la terre et de l’identité;
  • Exploitation des ressources naturelles;
  • Les dynamiques regionals;
  • Conflits interethniques.
  • Les manifestations, dynamiques et impact des moteurs de conflits spécifiques dans les ZS devraient être présentés. Des exhausteurs de conflit et violence devraient également être prise en compte.

    Les dynamiques de genre

    L’étude analysera en profondeur l’existence et les causes des inégalités basées sur le genre, avec le but de contribuer à une meilleure compréhension de la dynamique entre les sexes au sein des ménages et aux niveaux communautaires et systémiques. Le consultant devra utiliser un cadre d’analyse de genre qui montrera les capacités, vulnérabilités, et les relations de genre dans la zone ciblée.

    Dans ce sens, les dynamiques de genre et rapports de pouvoir ainsi que la capacité des acteurs communautaires et autorités pour identifier et répondre aux disparités basées sur le genre, en particulier, la sensibilité/ compréhension des acteurs ainsi que leur engagement à prendre des mesures ou des positions fortes pour changer les inégalités de genre culturelles ou structurelles.

    Une attention particulière devrait être portée sur l’existence de normes sociales liant la masculinité et violence et la conception des normes de genre plus favorable à une cohabitation pacifique entre les genres. les différentes vulnérabilités, capacités, et mécanismes d’adaptation aux chocs des filles, des femmes, des garçons et des hommes sont analysées et présentées. Il s’agira également d’examiner les différences au sein des groupes spécifiques de genre (les groupes ethniques minoritaires, les groupes d’âge, etc.) et de proposer des actions clés à considérer pour que les femmes et les filles soient des agents de changement tout en exploitant le rôle que certains dirigeants hommes peuvent jouer pour influencer la modification de certaines disparités entre les sexes.

    Comme mentionné ci-haut, les dynamiques de genre devront figurer également tout au long de l’analyse afin d’assurer que les interventions du programme sont axées sur la compréhension de celles-ci et que le genre ne serait pas traité comme un enjeu en dehors de la globalité du programme.

    Une analyse des dynamiques au tour de la gestion des services sociaux

    PEAR + est fondé sur une théorie du changement qui voit un meilleur accès aux services sociaux comme un vecteur pour construire la cohésion et établir les contrats sociaux nécessaires pour les communautés afin de commencer à aborder les moteurs de conflit et d’instabilité. À ce titre, une compréhension approfondie de la dynamique entourant l’accès, la demande et la gouvernance des services de santé, d’éducation, de protection de l’enfant et de WASH est nécessaire pour éclairer les approches du programme. L’accent mis sur le programme au Nord Kivu et Ituri est fortement axé sur la composante communautaire et sur la façon spécifique d’effectuer les changements requis pour un impact soutenu. Ainsi, la perception de la communauté des prestataires de services d’État, la connaissance des divers rôles et des responsabilités dans les systèmes de prestation de services, et les interactions et cohésion vertical doivent rester au centre de cette composante.

    Une identification et analyse des mécanismes de résilience existant dans la zone

    L’analyse devrait considérer les perceptions des capacités (en soi, la communauté et les autorités et leaders) en plus des normes sociales, connaissances, actions et des capacités des individus (avec focus sur les enfants et jeunes), des ménages, des collectivités, des prestataires de services sociaux de base et des autorités locales pour faire face et réduire l’impact négative des chocs et stress, avec une attention particulière aux capacités de renforcer la cohésion sociale. Dans le cadre du programme PEAR+III, il faut aussi considérer les filets de protection sociale, ainsi que les besoins et moyens de subsistance essentiels existants pour réduire la vulnérabilité, la pauvreté et les inégalités. Notamment, il est important de comprendre les mécanismes et groupes existant qui travaillent sur l’accès aux services financière au niveau communautaire (tontine, AVEC, coopératives de microcrédit). Une attention particulière doit être mise sur l’accès à la réintégration socio-économique des enfants, adolescents et jeunes affectés par les conflits armés et/ ou hors du système scolaire et du marché du travail (survivants de VSBG, CAAFAG, enfants en conflits avec la loi, etc.).

    Une analyse des structures et organes de la société civile

    Explorer le dynamisme de la société civile, avec une attention particulière aux structures communautaires qui contribuent à la couverture des services de base (et surtout pour les plus vulnérables), en plus de celle qui s’impliquent dans la transformation de conflit et la résilience communautaire. Cette composante devrait prendre en compte l’identification des structures communautaires existantes : analyser leurs forces et faiblesses et observer leur ancrage dans la société pour un appui conséquent à l’amélioration des relations inter et intra-communautaires pour le renforcement de la cohésion sociale.

    Une présentation détaillée des initiatives locales ou appuyées, passées et/ou en cours dans la ZS de Rwanguba, qui présente des opportunités pour la complémentarité.

    Fournir une cartographie de la zone d’intervention comportant les programmes existants, les retournés et déplacés, les partenaires sur le terrain, les organisations communautaires et les approches communautaires mise en œuvre, ainsi que les structures administratives fonctionnelles et non-fonctionnelles.

    La durée du contrat

    La consultance est estimée à un total de 40 jours ouvrables de travail avec 20 jours de mission, pendant une période de deux mois.

    Date espérée de début du contrat : 15 septembre 2017

    Date espérée de fin du contrat : 14 décembre 2017

    Produits à livrer

    Les produits suivants sont à livrer sous format électronique compatible Microsoft Office:

    Un rapport final, comportant les éléments mentionnés dans l’objectif. Une série de recommandations, en particulier sur les approches communautaires de la résilience pour la paix et les stratégies de transformation axées sur le genre, spécifiques au contexte, sont attendues. La structure de ce rapport doit inclure:

  • Une page de titres;
  • Une table des matières / figures et des tableaux;
  • Une page d’abréviations et d’acronymes;
  • Un résumé exécutif (n’excédant pas trois pages);
  • Une introduction;
  • Une description détaillée de la méthodologie;
  • Les résultats;
  • Les conclusions;
  • Un résumé des recommandations;
  • Les annexes
  • Le rapport doit être soumis en français. Le style de rédaction devra être clair, concis, et logique, sans ambigüité et compréhensible par des non-specialistes.

    Qualifications requises / expériences professionnelles

    Compte tenu de la complexité et de l’importance stratégique de ce travail, le contrat sera confié à un consultant individuel selon les procédures d’appel d’offres de l’UNICEF.

    Le consultant doit avoir une expérience démontrée dans le domaine des analyses communautaires et évaluations avec une haute qualité d’écriture, illustrée dans des exemples des travaux similaires partagés dans la soumission.

    Le consultant sélectionné devra démontrer les caractéristiques suivantes:

    Qualifications

  • Détenir un diplôme de Maîtrise (ou du première cycle si accompagné avec 8 ans d’expérience professionnelle dans le secteur international) délivré par une université reconnue dans l’une des disciplines suivantes: développement, sciences sociales, politiques, anthropologie, genre, ou autre domaine apparenté;
  • Expert du secteur humanitaire/transition/développement, et spécifiquement à travers des interventions menées avec approche communautaire démontrées dans au moins 8 ans d’expérience avec des intervenions de conçu autour de la promotion de la résilience, genre, transformation de conflit, transition et/ou approches communautaire;
  • Avoir déjà produit des pièces de recherche similaire a ceci.
  • Compétences

  • Expertise et compétences techniques démontrées en recherche participative, sur les dynamiques/approches communautaire, genre, cohésion sociale et vertical, restauration de l’autorité de l’Etat, transformation des conflits, ou sujet similaire;
  • Expertise, compétences techniques démontrées en analyse communautaire, genre, dynamiques des conflits, gouvernance, afin de produire des recommandations au niveau de mise en œuvre ainsi qu’un niveau stratégique;
  • Bonne maitrise de la suite Microsoft Office;
  • Démontrer une connaissance du contexte de l’Est de la RDC, avec d’expérience considérée comme atout;
  • Français courant (y compris la compétence d’écriture professionnelle) et maîtrise de l’anglais;
  • Bonne maîtrise de Microsoft Office;
  • Instructions spéciales

  • Le consultant est recruté sur base d’un processus compétitif selon les règles et procédures de l’UNICEF;
  • Le consultant travaillera sur son propre ordinateur et software;
  • Pour chaque mission de terrain, le consultant fournira une preuve d’autorisation sécuritaire de voyage, délivrée par UNDSS;
  • Avant de signer le contrat, le consultant devra fournir:un certificat médical de santé physique et mentale pour la mission,une photocopie de son assurance santé et assurance vie, un certificat de réussite de la formation en ligne Advanced Security in the Field (ASITF) de l’UNDSS.
  • L’UNICEF pourra au besoin apporter un appui logistique au consultant pour l’accomplissement de ses aches, à travers la fourniture d’un espace de travail, appui aux déplacements a l’intérieur du pays (par vol et véhicules) induits par la mission de recherche, et en fournissant des équipements pour le téléconférence et la vidéo-conférence. Par contre, le consultant devrait prendre en charge ses déplacements vers les bureaux provinciaux (véhicule).

    Le budget et modalités de paiement

    L’offre financière doit inclure:

    Les honoraires du consultant, en plus de tous les coûts liés à la revue et à la mission, y compris les billets d’avions (international), transport de l’aéroport (Kinshasa ou Kigali) à Goma, visas, autres formalités de voyage, assistant de terrain/interprète, communications, DSA, et autres coûts jugés nécessaires par le candidat.

    Les paiements suivront les modalités de paiement d’UNICEF, et sur base de validation des produits:

  • Premier Paiement (30%):après validation du plan de travail (Produit 1) et de l’outil d’évaluation (Produit 2);
  • Deuxième Paiement (20%):après présentation du draft du rapport (Produit 4);
  • Troisième Paiement (50%):après validation du rapport final (Produit 5).

    NB: en soumettant une offre, les consultants acceptent les termes et conditions de paiement, tels qu’elles sont présentées dans ces termes de référence et en conformité avec les règles et modalités de paiement de l’UNICEF.

    NB: Veuillez noter que l’UNICEF se réserve le droit de négocier des aspects de la proposition financière avec des consultants afin de garantir une utilisation efficace et efficiente des ressources dans la mesure du possible.

    Evaluations des candidatures

    Les candidatures seront évaluées par un comité d’évaluation multisectoriel sur base d’une revue technique et financière des documents cités ci-dessous, soumis par les candidat(e)s intéressé(e)s:

    Proposition techniques (70%)

  • Qualifications et expériences (25%): les candidats doivent soumettre leurs CV détaillés précisant les qualifications et compétences liées à cette consultance spécifique.
  • Proposition méthodologique (10%): un document de maximum 3 pages expliquant l’approche proposée par le consultant pour réaliser l’objectif de la consultation, avec un plan de travail estimatif.
  • Exemplaire du rapport d’analyse/recherche (35%): au moins un exemple d’un rapport d’analyse similaire produit par le consultant.
  • 2. Proposition financière (30%)

    Les candidats doivent envoyer leur offre technique et offre financière dans des emails séparées avant le délai indiqué à l’adresse: Cod.tenderopening@UNICEF.ORG.

    En raison du grand nombre d’applications attendues, seules les candidat(e)s sélectionné(e)s seront contacté(e)s et

    notifi(e)s.

    How to apply:

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=506809

    cliquez ici pour les détails et appliquer

    OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

    ENTRETIEN D'EMBAUCHE
    Questions Typiques
    What's The Biggest Risk You've Ever Taken? Some roles require a high degree of tenacity and the ability to pick oneself up after getting knocked down. Providing examples of your willingness to take risks shows both your ability to fail and rebound, but also your ability to make risky or controversial moves that succeed.
    Questions à poser
    Do you offer continuing education and professional training? This is a great positioning question, showing that you are interested in expanding your knowledge and ultimately growing with the employer.