EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Feb 072017
 

Organization: Partnership Africa Canada
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 15 Feb 2017

Gestionnaire de projet – secteur minier artisanal (or)

Sous la supervision directe du Directeur des opérations terrain, le ou la Gestionnaire de projet veillera à la bonne gestion du projet pilote Or Juste.

Elle ou il travaillera en collaboration étroite avec d’autres membres du personnel de PAC et des experts techniques en RDC, au Canada, dans la région des Grands Lacs et ailleurs à l’étranger.

Elle ou il exécutera les tâches suivantes:

Programme : Coordonne les activités du programme Or juste et s’assure de leur bonne mise en œuvre

Suivi terrain : Se rend régulièrement sur les différents sites miniers afin de s’assurer du bon suivi des activités

Finance : Gère des budgets et s’assure du respect des procédures financières de l’organisation

Logistique : Veille au suivi des procédures logistiques et administratives de l’organisation, ce qui inclut également la gestion des véhicules et l’achat des équipements

Administration : Supervise les trois bureaux de PAC en RDC (Mambasa, Bunia et Bukavu) et s’assure que l’organisation soit en règle en ce qui a trait aux documents légaux et au paiement des diverses taxes

Ressources humaines : Gère une équipe locale d’une dizaine de personnes et fait les évaluations de performance du personnel

Sécurité : Responsable de la gestion quotidienne de la sécurité et de la mise à jour du plan de sécurité

Coordination : S’assure de la bonne circulation des informations et de la bonne communication entre les équipes des différents bureaux de PAC en RDC

Représentation: Assure la représentation de l’organisation lors des réunions auprès des agences de coordination et des autorités gouvernementales (nationales, provinciales et locales) de la RDC

Communication : Assure le maintien d’une bonne communication entre le siège (basé à Ottawa, Canada) et le personnel terrain

Rapports : Contribue à la rédaction des rapports pour divers bailleurs de fonds

Suivi et évaluation : Utilise les outils de PAC pour mesurer l’impact du projet via un système de suivi et évaluation

Autres tâches selon les besoins du projet Or juste et à la demande de la Direction.

Les candidates et les candidats sont invités à démontrer clairement, dans leur lettre de proposition de candidature, de quelle façon elles ou ils satisfont aux exigences du poste. La candidate ou le candidat retenu doit absolument posséder les qualifications, l’expérience et les compétences suivantes :

Formation universitaire dans le domaine de la coopération internationale, gestion de projet ou dans un domaine similaire.

Maîtrise de la langue française (essentielle) et bonne connaissance de la langue anglaise.

Expérience de travail en RDC essentielle.

Expérience significative d’au moins cinq ans dans un pays en voie de développement (autre que son pays d’origine) en gestion de projets/programmes.

Avoir travaillé dans un contexte post-conflits (instable et peu sécuritaire).

Avoir déjà travaillé dans un endroit isolé avec peu de service.

Expérience en gestion de budgets de plus de 1 000 000 $.

Expérience en gestion d’équipe.

Capacité de gérer une multiplicité de tâches, ainsi que les attentes des parties prenantes et des bénéficiaires.

Capacité de travailler en équipe de façon rigoureuse, flexible et humaine.

Bonne capacité de communiquer à l’oral comme à l’écrit.

Grande capacité d’adaptation et de gestion dans un milieu multiculturel.

Expérience en gestion des projets dans le domaine de la bonne gouvernance des ressources naturelles est un atout.

Les compétences et qualifications suivantes ne sont pas indispensables, mais seront fortement appréciées:

Des connaissances du secteur minier artisanal et à petite échelle ou artisanale en lien avec le développement international.

Expérience avec les exigences contractuelles de bailleurs de fonds gouvernementaux (notamment Affaires mondiales Canada).

Une expérience de la mise en œuvre d’études d’impact environnemental, ou de mesures de surveillance ou d’atténuation environnementales, particulièrement en ce qui a trait à l’exploitation minière artisanale et à petite échelle.

Une expérience du suivi et de l’évaluation (par exemple des études de référence, l’identification des indicateurs etc.).

Une bonne compréhension des questions relatives aux droits de la personne et aux conflits en Afrique, à la transparence et à la reddition de comptes dans le secteur de l’extraction, et à la responsabilité sociétale des entreprises.

Une expérience de travail à titre de responsable des politiques et des campagnes à une échelle nationale ou internationale, de préférence auprès de la société civile.

Des connaissances ou des expériences portant sur des programmes techniques relatifs à la bonne gouvernance du secteur minier (Ex. : la diligence raisonnable, la vérification ou le monitoring, la traçabilité ou la mise en œuvre de systèmes de certification.)

Au sujet de Partenariat Afrique Canada (PAC)

Partenariat Afrique Canada (PAC) est un chef de file mondial en matière d’élaboration d’approches novatrices pour renforcer la gouvernance des ressources naturelles dans les régions à haut risque et en situation de conflit. Depuis 30 ans, PAC collabore avec des partenaires afin de favoriser le dialogue sur les politiques et des solutions en faveur d’un développement durable.

Les piliers de travail de PAC sont les suivants :

· PAC enquête et fait rapport sur le manque de reddition de comptes, la piètre gouvernance et les violations des droits de la personne associés aux minéraux de conflit.

· PAC élabore et met en œuvre des solutions, en collaboration avec des partenaires locaux, pour améliorer la gouvernance des ressources naturelles, y compris la certification des minéraux de conflit et les chaînes d’approvisionnement propres.

· PAC fait du renforcement des capacités et offre de l’assistance technique pour favoriser la transparence dans le secteur minier, notamment grâce à l’élaboration de lignes directrices pour l’industrie.

· PAC met de l’avant des politiques et des programmes qui appuient l’égalité entre les sexes et l’entrepreneuriat féminin dans le secteur de l’exploitation minière artisanale.

En 2003, PAC a été mis en nomination conjointement pour le prix Nobel de la paix pour son travail visant à mettre un terme au commerce des diamants de conflit et pour ses efforts en vue d’aider à mettre en place le système de certification des diamants du Processus de Kimberley. PAC collabore étroitement avec des initiatives régionales et internationales, y compris l’Organisation de coopération et de développement économiques et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Au sujet du Programme des Grands Lacs et du projet Or juste

Le Programme des Grands Lacs de Partenariat Afrique Canada a vu le jour en 2010 lorsque l’organisme, tirant parti de son expertise dans le domaine des diamants de conflit, a proposé à la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) un mécanisme régional de certification pour les minéraux de conflit. PAC a aussi participé à la rédaction du Guide OCDE sur le devoir de diligence pour des chaînes d’approvisionnement responsables en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque. Aujourd’hui, le programme intervient auprès de multiples parties intéressées pour appuyer la mise en œuvre du Mécanisme régional de certification ainsi que de nombreux autres outils adoptés par la CIRGL pour mettre un terme au commerce des diamants de conflit — notamment une base de données régionale pour suivre le flux des minéraux et appuyer l’officialisation de l’exploitation minière artisanale de l’or.

Le projet Or juste, faisant partie du programme des Grands Lacs, vise à ce que de l’or licite, traçable et libre de conflit en provenance de sites d’exploitation minière artisanale en République démocratique du Congo (RDC) soit vendu sur les marchés internationaux. Ce projet incite les mineurs du secteur aurifère artisanal à acheminer leur produit à des exportateurs légitimes — et, en fin de compte, à des consommateurs responsables — en proposant aux mineurs de l’assistance technique en échange de ventes légales. PAC enseigne aux mineurs des techniques d’exploitation améliorées et on leur propose d’utiliser l’équipement du projet Or juste; en échange, tout l’or produit doit être suivi et vendu par l’entremise de voies légales. Le programme d’assistance technique Or juste fait une grande place à la mise en œuvre de mesures de sécurité et d’atténuation des incidences environnementales sur le site minier, en se fondant sur les recommandations des évaluations de l’impact sur l’environnement.

Dans le modèle actuel mis à l’essai, la Maison d’achat modèle agit comme conduit légal pour l’or artisanal de la RDC en achetant celui-ci à des prix concurrentiels et en le vendant à un exportateur légitime associé (le comptoir).

De par sa conception, le projet assurera sa viabilité financière : la marge de profit tirée des ventes d’or servira à payer les frais d’exploitation, la traçabilité et l’entretien continu de l’équipement du projet. Un pourcentage du profit est investi dans un fonds de développement communautaire géré à l’échelon local. Ce fonds a pour objectif de promouvoir la gouvernance locale des ressources naturelles et de faire profiter tous les membres de la communauté des bénéfices tirés de ces ressources.

Le projet Or juste fait une grande place à la mise en œuvre de mesures de sécurité et d’atténuation des incidences environnementales sur le site minier et mène des activités de sensibilisation et d’éducation qui améliorent la compréhension des droits des femmes et renforcent leur droit d’avoir accès aux ressources, de les contrôler et d’en profiter. Le projet est déjà avancé : il est pleinement opérationnel en Ituri; dans le Sud Kivu, les travaux préparatoires sont en cours. Le Programme des Grands Lacs est établi à Ottawa et possède des bureaux à Kampala (Ouganda), Kinshasa, Bunia, Mambasa (Ituri, République démocratique du Congo) et Bukavu (Sud-Kivu, République démocratique du Congo).

How to apply:

Veuillez faire parvenir par courriel à jobs@pacweb.org :

Une lettre de motivation expliquant votre intérêt pour le post, adressée au Comité de sélection, Partenariat Afrique Canada.

La fiche de renseignements supplémentaires dûment complétée (www.pacweb.org/fr/about-us/job-opportunities)

Votre curriculum vitae.

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
What's The Biggest Risk You've Ever Taken? Some roles require a high degree of tenacity and the ability to pick oneself up after getting knocked down. Providing examples of your willingness to take risks shows both your ability to fail and rebound, but also your ability to make risky or controversial moves that succeed.
Questions à poser
What have you enjoyed most about working here? This question allows the interviewer to connect with you on a more personal level, sharing his or her feelings. The answer will also give you unique insight into how satisfied people are with their jobs there. If the interviewer is pained to come up with an answer to your question, it’s a big red flag.